Publics

umoya

Les personnes fragilisées par le contexte social actuel :





umoya Les mineurs étrangers non accompagnés

Les mineurs étrangers non accompagnés qui comme son nom l’indique sont des jeunes arrivés sur le territoire belge sans attache familiale directe et dont une tutelle légale devrait être établie.

umoya Les jeunes adultes reconnus réfugiés

Les jeunes adultes reconnus réfugiés dont la tranche d’âge varie entre 18 et 25 ans. Ce groupe peut comprendre des ex-Mena ou non.

umoya Les familles

Les parents (mineurs ou majeurs) se retrouvant en grande difficulté psycho-sociale.

Les familles monoparentales.






umoya

Les professionnels qui sont mis à mal dans leur cadre de travail :




umoya Les intervenants du champ social

Les assistants sociaux, les éducateurs, le personnel soignant, les enseignants, les psychologues…Tous les intervenants en contact avec des publics fragilisés qui souhaitent réfléchir, ensemble et/ou individuellement, leur pratique professionnelle.









Activités

umoya Activités communautaires

Nous entendons par activités communautaires des activités où se mêlent les genres, les âges, les cultures, les représentations et les histoires de chacun.
Ces activités peuvent être déclinées de différentes manières en fonction des objectifs visés.
Le stage résidentiel est l’une des activités qui se déroule dans un espace-temps où des enfants, des ados et des adultes ayant vécu un parcours singulier vont partager un quotidien, vivre des liens inconnus jusque-là.
S'intéresser à leurs points de vue leur permet d'être acteurs d'une réflexion qui les concerne au plus près.
Ce type d’activité favorise ainsi la mise en place d’un processus de co-construction entre les jeunes et entre les jeunes et les professionnels.

Pour toute question par rapport à cette activité, n’hésitez pas à contacter Dimitri Fréson via l’adresse mail suivante :
dimitri.freson@umoya.be



umoya Interventions psychosociales

Notre approche clinique est essentiellement systémique. Dans les rencontres avec les patients, il s’agit de tenir compte de la personne et de son contexte social et familial. En effet, le système auquel l’individu appartient aura directement un impact sur son propre vécu, sur son histoire personnelle. Les représentations que cette personne aura de ce système détermineront sa position, son rôle et son pouvoir d’action et de changement au sein de ce système de vie.
En fonction des situations rencontrées, un travail familial, individuel, de fratrie est proposé.
Notre cadre de travail est évalué selon les demandes des personnes et selon l’évaluation clinique de l’équipe.
L’outil thérapeutique de notre travail s’appuie essentiellement sur les capacités et les ressources de l’individu et de sa famille. Il s’agit d’un levier thérapeutique puissant qui encourage une autonomie plus efficace du jeune adulte à long terme.
En cela, nous sommes attentifs à la prévention de la chronicité de certains symptômes psychiques et physiques qui pourraient entraver le parcours de reconstruction, de mieux-être de la personne. Ensemble, patients et professionnels, vigilants et engagés sur ce point, la personne pourra viser, de manière plus indépendante, à une plus grande responsabilité face aux obstacles inévitables de sa propre vie.

Pour toute question par rapport à cette activité, n’hésitez pas à contacter Alexia Kervyn via l’adresse mail suivante :
alexia.kervyn@umoya.be




umoya Les supervisions d’équipes

Nous accordons une importance primordiale au questionnement des professionnels confrontés au quotidien aux situations multiples et complexes de leurs bénéficiaires, en effet le sentiment d’isolement et de non reconnaissance, mais aussi le sentiment d’impuissance face à la précarité sociétale globale, peuvent décourager les professionnels au point de perdre le sens de leurs missions respectives.
En les écoutant dans leurs difficultés, en analysant et en reconnaissant les enjeux de leurs rôles et fonctions au sein de leur institution, nous participons à mettre en place des zones de solidarité, des temps d’échange de points de vue et ainsi à briser l’isolement des professionnels.

Les supervisions poursuivent les objectifs communs suivants :

- Favoriser une prise de recul et un regard critique pour mieux appréhender le travail et l'impact de celui-ci sur le public rencontré.
- Encourager le partage des ressources de chacun face aux difficultés rencontrées afin d'envisager collectivement de nouvelles pistes d'intervention.
- Identifier les différents enjeux des situations vécues y compris pour les intervenants.
- Favoriser l'échange des représentations pour sortir des schémas socio culturels dominants.
- Contextualiser pour mieux appréhender les situations dans leur complexité afin d'éviter les pièges du jugement de valeur.
- Revaloriser et renforcer les compétences et les qualifications à partir des rôles et des fonctions de chacun dans les interventions.
- Faire émerger des dynamiques sécurisantes.
- Remobiliser l'énergie et consolider les dynamiques d'entraide et de solidarité.
- Investir la créativité et l'inventivité.
- Questionner le sens de cohérence pour chacun.

Pour toute question par rapport à cette activité, n’hésitez pas à contacter Martine Mengeot via l’adresse mail suivante :
martine.mengeot@umoya.be



Projets

umoya



"Mise en place d’un service d’accompagnement
pour jeunes adultes réfugiés reconnus (18-25 ans)"





CONSTATS :

Nos expériences passées et actuelles nous confortent dans l’idée de promouvoir un projet axé autour d’une population particulièrement fragilisée, celle rassemblant les jeunes adultes réfugiés reconnus dont l’âge varie de 18 à 25 ans.


Ces jeunes arrivés mineurs et sans aucune famille proche ont été désignés MENA (mineurs étrangers non accompagnés). Ayant bénéficié de la reconnaissance du statut de réfugié, leur situation administrative se voit stabilisée, mais implique à contrario une multitude de changements auxquels la plupart d’entre eux sont fort peu préparés.

Pour la plupart, le passage à la majorité implique au niveau de la législation belge un cap et des changements nombreux dans leur situation de vie au quotidien.

La majorité : pour ces jeunes, elle signifie de manière concrète un changement de statut :
- N’étant plus considéré comme MENA, la tutelle prend fin. Ce constat implique donc l’absence presque du jour au lendemain d’un accompagnement et d’une guidance socio-juridique.
- Le système scolaire obligatoire jusqu’à la majorité du jeune peut de facto refuser la poursuite d’un cursus pour un jeune désireux de se réinvestir dans un projet scolaire, une situation souvent mal vécue par le jeune, par absence d’une vulgarisation du droit.
- Les initiatives de l’aide à la jeunesse n’étant exclusivement destinées qu’aux jeunes de moins de 18ans, les jeunes doivent progressivement reconstruire un nouveau réseau social.

Mise à part la stabilité administrative qu’elle apporte, la reconnaissance du statut de réfugié induit par ailleurs:
- Un changement dans le quotidien direct du jeune. Celui-ci est amené à quitter le lieu où il réside dans un délai parfois extrêmement court. Il risque dès lors d’être confronté à un isolement et une perte de liens sociaux.
- Un processus d'autonomie forcé et accéléré : recherche du logement, gestion financière, de l’intendance et des nombreuses charges qu’implique le quotidien.


ACTIONS :

Face à ces différents constats, le collectif Umoya propose:
- Une initiative d’accompagnement psycho-social qui permet d’un projet d’autonomie accompagné par une approche à la fois individuelle, collective et communautaire.
- Une équipe mobile d’intervention, de première ligne, accessible et proche du milieu de vie des principaux intéressés.
- Une ouverture vers le réseau constitué autour du jeune adulte, de manière à pouvoir mettre en lien les différents acteurs.
- Une ouverture auprès de la société civile, qui par la connaissance des réalités vécues par ces jeunes pourra se constituer un acteur primordial et impliqué dans leur avenir.



L'équipe

L'équipe est multidisciplinaire multiculturelle et intergénérationnelle




collectif umoya

Alexia Kervyn

Psychologue et psychothérapeute systémicienne.
alexia.kervyn@umoya.be

collectif umoya

Dimitri Fréson

Assistant social, ingénierie et actions sociales.
dimitri.freson@umoya.be

collectif umoya

Jean-Yves Crappe

Assistant social et intervenant systémique.
jeanyves.crappe@umoya.be




collectif umoya

Martine Mengeot

Assistante sociale et intervenante systémique.
martine.mengeot@umoya.be

collectif umoya

Myriam Lahmidi

Assistante sociale.
myriam.lhamidi@umoya.be

collectif umoya

Rita Mivumbi

Assistante sociale et tutrice MENA.
rita.mivumbi@umoya.be

 

Contactez-nous

Umoya Asbl

Chaussée de Waterloo 377
1050 Bruxelles
Tél : +32(0)489.853.487
Mail : info@umoya.be
www.umoya.be
Belfius : BE41 0688 9195 2110


carte

Pour toute information, n'hésitez pas à nous contacter par mail, par téléphone ou via le formulaire ci-dessous.

Votre message nous à bien été envoyé. Merci!

Soutenez-nous





Pour faire un don, vous pouvez verser la somme désirée sur le compte bancaire suivant :



Belfius : BE41 0688 9195 2110





Liens

Partenaires, réseaux, liens utiles etc...